Hommage aux victimes

Capture

Prière du pape François
pour la paix et la protection contre la violence et le terrorisme
« Ô Dieu tout-puissant et miséricordieux, Seigneur de l’Univers et de l’histoire. Tout ce que tu as créé est bon, et Ta compassion pour les erreurs de l’homme est inépuisable.
Aujourd’hui nous venons à Toi pour Te demander de conserver le monde et ses habitants dans la paix, d’éloigner d’eux l’onde dévastatrice du terrorisme, de ramener l’amitié et d’infuser dans les cœurs de Tes créatures le don de la confiance et de la disponibilité à pardonner.
Ô donneur de la vie, nous Te prions aussi pour tous ceux qui sont morts, victimes de brutales attaques terroristes. Donne-leur une récompense éternelle. Qu’ils intercèdent pour le monde, déchiré par les conflits et les inégalités.
Ô Jésus, Prince de la Paix, nous Te prions pour ceux qui ont été blessés dans ces actes de violence inhumaine : enfants et jeunes, femmes et hommes, personnes âgées, personnes innocentes impliquées seulement par la fatalité du mal. Guéris leur corps et leur cœur et console-les avec Ta force, en annulant en même temps la haine et le désir de vengeance.
Esprit Saint consolateur, visite les familles des victimes du terrorisme, des familles qui souffrent sans être fautives. Enveloppe-les avec le manteau de Ta miséricorde divine. Fais qu’elles retrouvent en Toi et en elles-mêmes la force et le courage pour continuer à être frères et sœurs pour les autres, surtout pour les immigrés, en témoignant de Ton amour avec leur vie.
Touche les cœurs des terroristes, afin qu’ils reconnaissent le mal de leurs actions et reviennent sur la voie de la paix et du bien, du respect de la vie et de la dignité de chaque homme, indépendamment de la religion, de la provenance, de la richesse ou de la pauvreté.
Ô Dieu, Père Éternel, exauce dans Ta Miséricorde la prière que nous élevons à Toi entre le fracas et le désespoir du monde. Nous nous adressons à Toi avec grande espérance, pleins de confiance dans Ton infinie Miséricorde, en nous confiant à l’intercession de Ta Très Sainte Mère, rend-nous forts dans l’exemple des bienheureux martyrs du Pérou, Zbigniew et Michał, que tu as rendu valeureux témoins de l’Évangile, au point qu’ils ont offert leur sang, et demandons le don de la paix et l’éloignement de nous de la plaie du terrorisme. Par le Christ notre Seigneur. Amen. »
05 novembre 2010 : Mgr André MARCEAU, évêque de Perpignan. Membre du Conseil pour les relations interreligieuses et les nouveaux courants religieux. Lourdes (65), France

 

 

05 novembre 2010 
Mgr André MARCEAU, évêque de Perpignan. Membre du Conseil pour les relations inter religieuses et les nouveaux courants religieux. Lourdes (65), 

 

Réaction de Mgr Marceau, évêque de Nice
Notre département est, une fois encore, profondément touché et blessé. La violence aveugle, la haine de l’autre, la barbarie ont porté et donné la mort. C’est un homme qui a été ainsi ce vecteur. Des victimes innocentes sont touchées. Des familles et amis des victimes sont sous le choc, comme toutes les personnes présentes au moment des  faits, les témoins et les personnels qui ont œuvré toute la nuit. Devant ces scènes insoutenables, on ne comprend pas. L’on ne peut pas comprendre un acte inhumain. Rien ne peut légitimer la folie meurtrière, la barbarie.
Devant un comportement incompréhensible et fou, les « pourquoi » ne trouvent pas   de réponse. Qu’y a-t-il dans le cœur de l’homme pour qu’il soit porteur de mort ? Est-il fait pour aimer ou pour tuer ? Ces moments tragiques ne doivent pas susciter repliement sur soi, enfermement, discrimination et je souhaite que personne ne puisse rester dans la solitude d’un moment si terrible pour des familles, des personnes choquées.
N’ayez pas peur d’aller à la rencontre de prêtres, de personnes qui peuvent vous aider. Ne gardez pas pour vous ce qui peut devenir la violence, la haine peut-être. Cet homme-là ne peut pas réussir à susciter ce qui a été dans son cœur. Ce ne peut pas   être possible.
Je souhaite que la proximité que nous pouvons nous manifester les uns envers les autres, habitants de Nice, dans nos quartiers, dans nos communautés chrétiennes, dans tous les lieux où nous nous retrouvons pour le travail, les associations, porte soutien et espérance. Que la solidarité ne se départisse pas. Je lance un message aussi de compassion, de consolation. N’hésitons pas à nous dire ce qui blesse notre cœur, c’est cela l’humanité.
L’année de la Miséricorde est un appel à changer les cœurs. Par la prière, tournons- nous vers celui qui est le maître de l’Amour. Le Christ a été touché au cœur à la croix. De son cœur transpercé, de son cœur blessé à mort, le cœur de Dieu, l’eau et le sang ont coulé, nous dit l’apôtre Jean. Des flots d’amour ont coulé pour la terre. Ne laissons pas ce trésor se perdre. Chrétiens, catholiques, portons autour de nous ce message d’amour. Des frères en ont besoin. Nous en avons besoin. Notre société en a besoin. Que ces moments tragiques soient loin de nous enfermer, loin de faire de nous ce que cet homme a voulu faire. Portons un message qui dise la force du cœur de l’Homme. La mort n’aura pas le dernier mot.
Le 15 juillet 2016
http://www.eglise.catholique.fr/espace-presse/communiques-de-presse/423509-plus-que-jamais-la-solidarite-nationale-doit-etre-plus-forte-que-le-terrorisme/
Message aux communautés catholiques de Gironde
Ce mardi 26 juillet le P. HAMEL du diocèse de Rouen a été sauvagement assassiné en célébrant la messe ; deux religieuses et deux laïcs ont été agressés avec violence ; l’un des otages est encore entre la vie et le mort. Avec Mgr. Dominique LEBRUN « nous crions vers Dieu avec tous les hommes de bonne volonté. »
J’invite toutes les communautés du diocèse à se rassembler dans la prière au cours des messes qui seront célébrées dans les jours qui viennent et particulièrement dimanche prochain pour exprimer à Dieu notre détresse et notre prière pour que l’amour l’emporte sur la haine.
Répondons à l’appel de Mgr. Georges PONTIER : « J’invite tous les Catholiques de France à une journée de jeûne et de prière pour notre pays et pour la paix dans le monde ce vendredi 29 Juillet. »
En communion avec Cracovie, des chemins de croix pourraient être organisés ce même jour ou suivi sur KTO en direct à 18h.

En ces jours où la jeunesse du monde est rassemblée autour du pape François, invitons à la réconciliation à temps et à contretemps. Devant les tentations de la peur et de la vengeance demandons au Seigneur l’audace des artisans de paix. Agissons dans la vigilance et le sans froid, refusons tout amalgame et toute velléité de guerre de religions. L’amour seul peut vaincre la haine. Ne cédons pas au piège. Cela ne serait conforme ni à l’Évangile ni à l’idéal républicain. Demandons à Dieu la grâce de la confiance et le courage pour vivre et affronter des temps difficiles.

Que soient remerciés tous ceux et celles qui nous manifestent leur sympathie en particulier la communauté protestante unie de Bordeaux et les communautés Bouddhiste et musulmane.

Laissons nous inspirer par la prière de l’Eglise :
« Dieu, de qui vient toute paix, Dieu qui aime la paix, te connaître, c’est vivre, et te servir, c’est régner ;
Défends contre toute menace ceux qui te supplient : et puisque nous mettons notre confiance en toi fais que nous n’ayons plus rien à redouter. » (Oraison du missel romain pour la messe en temps de guerre ou de troubles graves.)

+ Jean-Pierre Cardinal RICARD
Archevêque de Bordeaux

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.