Accueil

SynodeBordeaux-Logo-A4

ANNONCE

« La maison de Marie »* en vacances du 4 au 9 août prochain au domaine des Lacs d’Hostens sera accompagnée par le Père Patrick Vialle, Passionniste, qui pendant son séjour, célébrera quotidiennement la Messe en l’église d’Hostens.

 La Maison de Marie » dépend de l’Association de Loi 1901 à but non lucratif : NOTRE DAME DES BARRAILS dont l’objet publié au Journal Officiel est :

« Aider les personnes démunies à vivre de Foi, d’Espérance et de Charité, quel que soit leur état de vie ou leur misère. Participer à toute action visant le service des plus pauvres. »

Nous dépendons de la Providence divine.

Nous ne recevons aucune subvention des pouvoirs publics, nous dépendons de la générosité  des personnes rencontrées. Nous demandons dans la prière ce qui nous manque, puis nous sollicitons les personnes que le Seigneur met sur notre chemin. En fait, nous mendions…

Extrait du site : http://www.maisondemarie.org/index.html

Film : La galère, l’indifférence et l’avenir….

142line

Aide à l’Eglise en Détresse

« L’Église et la société ont besoin de vous…….Vous aussi, jeunes, vous pouvez faire de grandes choses, assumer de grandes responsabilités, si vous reconnaissez l’action miséricordieuse et toute puissante de Dieu dans votre vie. » Pape François

En résumé, la mission exige une préparation du cœur, «un geste, un regard» d’amour envers ceux qui vivent des situations dégradantes ou de souffrance.

Capucine, une jeune paroissienne bazadaise, a participé l’année dernière aux JMJ est s’est sentie touchée par l’appel de notre Pape François qui invitait les jeunes à sortir de leur confort et de s’engager et d’agir dans le monde. Elle s’est inscrite il y a quelques mois pour partir en mission avec l’AED en Inde et a été retenue.

Nous portons dans nos prières ces jeunes qui s’engagent et les chrétiens persécutés dans le monde.

Lien du blog qu’ils vont enrichir au cours de leur mission.

BLOG

142line

 TERRE SAINT

142line

« Mercato » des prêtres : Au revoir…….. et bienvenue !

Après onze années à la tête des secteurs pastoraux de Bazas et de Villandraut, le Père Sylvain Arnaud nous quitte à la rentrée pour une nouvelle mission auprès des paroissiens de La Teste et de Cazaux. Nous lui disons Merci pour tout le travail accompli !!! et surtout Merci pour ce qu’il a représenté pour chacun d’entre nous !!!

Le Père Jérôme Ribéreau-Gayon -secondé par le Père Jean Jacques Duten- assurera la relève pour ce ministère. Nous leur souhaitons la bienvenue….

Bonne route à tous…

et à nous de les soutenir dans nos prières !!!!

« Seigneur Jésus, avec saint Jean-Marie Vianney, nous te confions : tous les prêtres que nous connaissons, ceux que nous avons rencontrés, ceux qui nous ont aidés, ceux que tu nous donnés aujourd’hui comme pères.

Tu as appelé chacun par son nom ; pour chacun, nous te louons et nous te supplions : garde-les dans la fidélité à Ton nom ; Toi qui les as consacrés pour qu’en Ton nom, ils soient nos pasteurs, donne leur force, confiance et joie pour accomplir leur mission.

Que l’Eucharistie qu’ils célèbrent les nourrisse et leur donne le courage de s’offrir avec Toi pour les brebis que nous sommes ;

Qu’ils soient plongés dans Ton cœur de Miséricorde pour qu’ils soient toujours les témoins de ton pardon ;

Qu’ils soient de vrais adorateurs du Père pour qu’ils nous enseignent le véritable chemin de la sainteté.

Père, avec eux, nous nous offrons au Christ pour l’Église : qu’elle soit missionnaire dans le souffle de ton Esprit ; apprends-nous simplement à les aimer, à les respecter et à les recevoir comme un don qui vient de Ta main, pour qu’ensemble nous accomplissions davantage Ton œuvre pour le salut de tous. Amen. »

 

Quelques dates importantes à noter dans vos agendas :

Dimanche 3 septembre à 11 h à la Cathédrale

Messe d’ « au revoir » au Père Arnaud

Dimanche 17 septembre à 16 h en l’église de La Teste de Buch

Messe d’installation du Père Arnaud

Dimanche 24 septembre à 16 h à la Cathédrale

Messe d’installation du Père Jérôme Ribereau-Gayon

et du Père Jean Jacques Duten

142line

Installation du Père Sylvain Arnaud à La Teste

Le dimanche 17 Septembre, un bus sera mis à disposition des paroissiens qui désirent y assister. Départ de Bazas à 13 h 30 pour un retour vers 20 h. Arrêts à Villandraut et à Saint Symphorien.

Inscriptions au presbytère de Bazas…

JUILLET

HUMOUR

Petit test d’évaluation sacerdotale 

À l’occasion de l’Année sacerdotale, un évêque espagnol, Mgr José Ignacio Munilla (Palencia), avait proposé un test sous forme humoristique, destiné à évaluer notre appréciation des prêtres. « Estimons-nous le sacerdoce et aimons-nous nos prêtres ? », s’interroge l’évêque : pour répondre à cette question, cette auto-évaluation…

1 As-tu prié récemment pour ton curé, pour ton évêque ou pour le pape ?

A  J’ignore jusqu’à leur nom.

B  À la messe, on demande généralement de prier pour eux, et je m’associe à cette demande.

C  Je le fais tous les jours pendant ma prière personnelle.

2 T’es-tu déjà confessé à un prêtre, confiant qu’il peut t’aider dans tes problèmes ?

A  Chacun doit régler ses problèmes.

B  « Deux avis valent mieux qu’un ». Il est toujours bon d’écouter et de recevoir les conseils de quelqu’un qui peut nous aider.

C  La meilleure aide que j’ai reçue d’un prêtre, a été quand ses conseils étaient associés au pardon de Dieu dans le sacrement de Réconciliation et de Pénitence.

3 Lorsque tu as entendu tes amis faire des commentaires anticléricaux…

A  J’ai suivi le mouvement, pour ne pas me trouver dans une position incommode.

B  J’ai fait le sourd, comme si mon esprit était ailleurs.

C  J’ai dit ce que je pensais, en témoignant de ma foi.

4 Dans un prêtre je vois…

A  Une « relique » du passé.

B  Un « professionnel » de la religion.

C  Un ministre de Dieu, « un autre Christ » parmi nous.

5 Combien de fois as-tu invité le curé chez toi ?

A  Le curé, on ne l’appelle que quand quelqu’un est décédé.

B  Quand ma grand-mère est avec nous, il lui apporte habituellement la communion.

C  Plusieurs fois… J’étais aux anges quand il a raconté à table l’histoire de sa vocation.

6 Quand tu entends un prêtre prêcher…

A  Je l’écoute en fonction de son talent oratoire.

B  Je l’écoute si le sujet de son homélie est intéressant.

C  Je vois en lui un instrument par lequel Dieu me parle.

7 Quand une quête est faite en faveur des séminaires…

A  « Les curés » sont toujours en train de vous solliciter.

B  Nous sommes sollicités pour tellement de choses ! Une de plus !

C  Je collabore volontiers, parce que je pense qu’aucune vocation ne devrait être contrariée par manque de moyens financiers.

8 Quand je vois un vieux prêtre dans l’Église ou dans la rue…

A  Il me vient à l’esprit que l’Église périclite.

B  L’important est qu’il expédie la messe rapidement.

C  Je rends grâce à Dieu pour sa fidélité et pour tout le bien qu’il a pu faire.

9 Quand je vois un prêtre jeune à l’autel…

A  Je me méfie de son inexpérience. Que va-t-il bien pouvoir me dire ?

B  Je l’observe pour voir comment il va faire, et je le « note ».

C Je rends gloire à Dieu pour sa vocation et le recommande intensément.

10 Quelle serait ta réaction si ton fils t’annonçait qu’il veut être prêtre ?

A  Je lui demanderais s’il n’est pas devenu fou, et lui rappellerais que nous avons un nom à maintenir.

B  Je lui demanderais de bien y réfléchir et de commencer par faire une carrière universitaire.

C J’éprouverais l’une des plus grandes joies de ma vie, et je le soutiendrais pleinement.

11 Est-ce que tu as déjà fait envisager à un enfant, à un adolescent ou à un jeune la possibilité d’être prêtre plus tard ?

A  Je ne veux pas avoir d’histoires. À chacun sa vie.

B Je suis d’avis que toutes les vocations sont estimables, même différentes de la nôtre.

C  Oui, j’ai en tête quelqu’un de concret, et je prie pour lui… Un de ces jours, « je le lui glisserai ».

12 Que penses-tu de l’expression du saint Curé d’Ars : « Le sacerdoce, c’est l’amour du Cœur de Jésus » ?

A Cela me paraît un spiritualisme désincarné.

B  Je pense que l’expression ne peut s’appliquer qu’à un saint curé.

C  Je crois que l’expression est exacte, même s’ils « portent ce trésor en des vases d’argile » (2 Co 4, 7).

Évaluation :

Si la lettre « A » figure dans la majorité de tes réponses : que ce test soit parvenu entre tes mains me surprend ! Mais je remercie Dieu qu’il en ait été ainsi pour pouvoir te dire en tant que prêtre, que Dieu t’aime à la folie et qu’il attend de toi une réponse d’amour.

Si à la majorité des questions tu as répondu par la lettre « B » : j’aimerais te dire que tu ne profites pas des trésors que Dieu t’offre par l’intermédiaire du sacerdoce.

Si la lettre « C » est la tienne : alors je te dis de ne pas cesser de prier Dieu pour la sanctification des prêtres et pour l’augmentation des vocations sacerdotales, car je suis absolument sûr que, toi, Dieu va t’écouter !

Traduit de l’espagnol par E. de Lavigne

Source : https://fr.zenit.org/articles/un-test-d-evaluation-sacerdotale/

Saint Jean Marie Vianney, curé d’Ars Fête le 4 Août

Saint Jean-Marie Vianney, patron des curés du monde, était un pauvre ministre d’une petite paroisse reculée de la France. Sa vie révèle pourtant la puissance et la fécondité de la prière dans le sacerdoce. « L’homme est un pauvre qui a besoin de tout demander à Dieu. » Cette phrase du curé d’Ars résume à merveille ce qu’a été Jean-Marie Vianney : un petit, un humble, pris par la grandeur de Dieu et la beauté de notre vocation à la vie éternelle. Conscient de sa pauvreté et de sa faiblesse, conscient aussi de la grandeur de sa vocation de prêtre, il reste pour notre temps un magnifique témoin. « Le curé d’Ars demeure pour tous les pays un modèle hors pair, à la fois de l’accomplissement du ministère et de la sainteté du ministre » Pape saint Jean-Paul II à Ars – 1986.

Jean-Marie Vianney a grandi en pleine période de troubles révolutionnaires, mais aussi de persécution religieuse. Ainsi, il recevra sa première communion dans la clandestinité. Le jeune campagnard, qui n’a jamais fréquenté l’école, voudrait devenir prêtre mais son père est réticent. A vingt ans, il commence ses premières études, mais il est si peu doué que le séminaire de Lyon, où il a fini par entrer, décide de le renvoyer. Il parvient quand même à se présenter à l’ordination sacerdotale à Grenoble (*)Après un premier ministère à Ecully, il est nommé curé à Ars (40 km de Lyon), petite paroisse de 230 habitants. Il y restera jusqu’à sa mort. Sa bonté, la joie dont il rayonne, ses longues heures de prière devant le Saint-Sacrement, impressionnent peu à peu ses paroissiens. Pour écouter, réconforter et apaiser chacun, il reste de seize à dix huit heures par jour au confessionnal. Pendant les dernières années de sa vie, jusqu’à 100.000 pèlerins viendront chaque année pour entendre une parole de réconfort et de paix de la part de ce curé ignorant de tout, mais non pas du cœur des hommes ni de celui de Dieu. Complètement donné à sa tâche pastorale, épuisé, il aura ce mot vers la fin de sa vie : « Qu’il fait bon de mourir quand on a vécu sur la croix ». Il est exaucé le 4 août 1859 quand il meurt à l’âge de 74 ans.

(*) En 1815, la chapelle du Grand séminaire, à deux pas de la cathédrale, accueille l’ordination du curé d’Ars, fait patron de tous les curés du monde par Pie X en 1905. (Diocèse de Grenoble)

Mémoire de saint Jean-Marie Vianney, prêtre.

Curé de la paroisse d’Ars, au diocèse de Belley, pendant plus de quarante ans, jusqu’à sa mort en 1859, il accomplit son ministère d’une manière admirable par sa prédication, sa prière continue et son exemple de pénitence. Chaque jour, il catéchisait enfants et adultes, réconciliait les pénitents, et une telle charité, puisée dans la sainte Eucharistie comme à sa source, resplendissait en lui qu’on venait de loin rechercher ses conseils, et qu’il conduisit à Dieu, avec sagesse, un grand nombre de personnes. Martyrologe romain

 « Il y en a qui ont l’habitude de toujours mal parler des prêtres, qui ont pour eux du mépris. Faites attention, mes enfants. Comme ils sont les représentants de Dieu, tout ce que vous dites retombe sur Dieu lui-même. » Le Curé d’Ars

Source : http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1621/Saint-Jean-Marie-Vianney.html

 Prières de Saint Jean-Marie Vianney

« Il faut, dès le matin, en s’éveillant offrir à Dieu son cœur, son esprit, ses pensées, ses paroles, ses actions, tout soi-même, pour ne servir que sa gloire. Renouveler les promesses de son baptême, remercier son Ange gardien, lui demander sa protection, à ce bon Ange qui est resté à côté de nous pendant notre sommeil. Le saint Ange est comme un saint alchimiste préposé à recueillir la rosée de l’âme sainte. Il l’élève alors précieusement, devant la Sainte Lumière, et la porte devant Dieu, comme un parfum, un élixir de grand prix. » 

Bonjour, mon Ange gardien ! « Bonjour, mon Ange gardien ! Je vous aime tendrement ; vous m’avez gardé cette nuit pendant que je dormais, gardez-moi, s’il vous plaît, pendant ce jour, sans malheur, ni accident et sans offenser Dieu, au moins mortellement. Amen. »

 Prière du Soir à son Ange Gardien « Bonsoir, mon Ange gardien, je vous remercie de m’avoir gardé pendant ce jour ; offrez à Dieu tous les battements de mon cœur pendant que je dormirai. Ainsi soit-il. » 

Prière au Saint curé d’Ars

Saint Curé d’Ars, tu as fait de ta vie une offrande sans partage à Dieu pour le service des hommes ; que l’Esprit-Saint, par ton intercession, nous conduise aujourd’hui à répondre, sans défaillance, à notre vocation personnelle.

Tu as été un adorateur assidu du Christ au tabernacle. Apprends-nous à nous approcher avec foi et respect de l’Eucharistie, à goûter la présence silencieuse dans le Saint-Sacrement.

Tu as été l’ami des pécheurs. Tu leur disais : « Vos fautes sont comme un grain de sable en comparaison de la grande montagne de la miséricorde de Dieu ». Dénoue les liens de la peur qui nous retiennent parfois loin du pardon de Dieu ; augmente en nous le repentir de nos fautes. Découvre-nous le vrai visage du Père qui attend inlassablement le retour du fils prodigue.

Tu as été le soutien des pauvres : « Mon secret est bien simple, c’est de tout donner et de ne rien garder ». Apprends-nous à partager avec ceux qui sont dans le besoin ; rends-nous libres vis-à-vis de l’argent et de toutes les fausses richesses.

Tu as été un fils aimant de la Vierge Marie, « ta plus vieille affection ». Apprends-nous à nous tourner vers elle avec la simplicité et la confiance de l’enfant.

Tu es devenu le témoin exemplaire des Curés de l’univers. Que ta charité pastorale conduise les pasteurs à rechercher la proximité avec tous sans acception des personnes ; donne-leur l’amour de l’Église, l’élan apostolique, la solidité dans les épreuves. Inspire aux jeunes la grandeur du ministère sacerdotal et la joie de répondre à l’appel du Bon Berger.

Saint Curé d’Ars, sois notre intercesseur auprès de Dieu. Obtiens-nous ce que nous te demandons, toi le pasteur humble et fidèle, infatigable dans le service de Dieu et des hommes. Amen.

Mgr Guy Bagnard, Évêque de Belley-Ars.

142line

Prière à notre Dame de l’Assomption

Ô Marie, Mère de l’Amour

Nous voici devant toi avec nos joies,

nos désirs d’aimer et d’être aimés.

Nous voici avec le poids des jours,

avec nos misères, nos violences et nos guerres.

Mais l’amour est plus fort que tout :

nous croyons qu’il existe encore,

car l’amour vient de Dieu.

Nous t’en prions : que nos maisons soient habitées

de simples gestes de fraternité et de bonté,

de confiance, de bienveillance et de générosité !

Que les familles et les nations s’ouvrent au partage,

au pardon et à la réconciliation !

Mère de l’amour, intercède pour la famille humaine,

soutiens les efforts de ceux qui travaillent

pour la justice et la paix.

Accorde-nous la grâce d’être fidèle à l’Évangile

et porter du fruit qui demeure.

Amen ! Alléluia !

Notre-Dame de L’Assomption, priez pour nous !

 

ACTUALITÉS

157line

ANGELUS

Transfiguration : rencontrer Jésus pour pouvoir servir 6 août 2017    Lire la suite

Tweets : Pape François ‏@Pontifex_fr

L’espérance est la vertu d’un cœur qui ne s’enferme pas dans le noir, dans le passé. Mais qui sait voir le lendemain. 6 Août

L’autre est un don à accueillir avec respect car en lui, spécialement s’il est faible et fragile, le Christ vient à ma rencontre. 5 août

Au nom de Jésus nous pouvons démontrer par notre témoignage que la paix est possible ! 4 août

L’Évangile est une Bonne Nouvelle qui porte en elle une joie contagieuse car elle renferme un choix de vie nouvelle. 2 août

142line