Accueil

SynodeBordeaux-Logo-A4

NOVEMBRE

PRIÈRE POUR LA VIE

« Une grande prière pour la vie qui parcourt le monde est une urgence ». Evangelium vitae – Saint Jean Paul II

Lors de son pontificat, Saint Jean Paul II a demandé que l’on fasse au moment du premier dimanche de l’Avent une heure de prière pour la vie. Pour nos secteurs pastoraux, cette prière sera le

Jeudi 30 novembre à 20 h 30

à la cathédrale de BAZAS

Merci de répondre nombreux à cette invitation !!!

La présentation de Marie au Temple

L’Église célèbre le 21 novembre, la fête de la Présentation de Marie au Temple. On comprend généralement cet événement comme l’équivalent de la présentation de Jésus au Temple. Il s’agit d’une cérémonie où le jeune enfant est présenté à Dieu d’une part et où la jeune mère est purifiée. Cette cérémonie se déroulait 20 jours après la naissance pour les garçons et 40 jours après pour les filles.

Dans le Psaume 45(44), on peut entendre des échos de cette entrée de la jeune Marie au Temple : « Écoute, ma fille, regarde et sois bien attentive. Ne pense plus à ton peuple ni à la famille de ton père. Que le roi soit amoureux de ta beauté ! C’est lui qui est désormais ton seigneur. Incline-toi devant lui. Les gens de Tyr, les peuples les plus riches chercheront ta faveur en t’offrant des cadeaux. La princesse, resplendissante, fait son entrée dans sa robe brodée d’or. Vêtue de broderies aux mille couleurs, elle est conduite auprès du roi. À sa suite, des jeunes filles, ses compagnes, sont introduites pour toi. On les conduit parmi les cris de joie, elles entrent au palais du roi ». (Psaume 45 (44) 10-16)

La fête de la Présentation de Marie au Temple est attestée à Constantinople dès le 8ème siècle. Elle est passée en Occident en 1372 sur l’initiative du Pape Grégoire XI. Il semble qu’à partir de ce moment, on parle de la présentation de Marie au Temple de la même façon qu’on parle Jésus présenté au Temple, en référence au rituel de purification de sa mère, comme dit plus haut.    Source : http://www.maria-valtorta.org/Memo/MarieTemple.htm

Solennité du Christ Roi de l’Univers 

Dimanche 26 Novembre 2017

La fête du Christ Roi de l’univers vient nous dire que toute la création est transformée dans le Christ. Tout l’univers est renouvelé dans la mort, la résurrection et la montée aux cieux du Christ.

 L’année liturgique commence avec l’Avent et se termine par la fête du Christ, roi de l’univers.

Comprendre la fête du Christ Roi

Chrétiens du vingt-et-unième siècle, démocrates et républicains pour la plupart, nous sommes tentés de trouver le titre de Christ Roi désuet et dépassé ! Quel sens peut-il avoir aujourd’hui ? 

Une étrange royauté

Elle se démarque des modèles humains passés ou présents… D’ailleurs, Jésus n’a jamais revendiqué le titre de roi terrestre : « Ma royauté ne vient pas de ce monde ». Il est venu pour servir, non pour être servi. A Pilate qui le presse de questions, Jésus répond : « Tu l’as dit, je suis roi » en précisant naturellement de quelle manière, ce qui ne fait qu’accroître la perplexité du procurateur.

L’évangéliste Jean nous fait percevoir l’aspect paradoxal de cette royauté du Christ en présentant les événements de la Passion comme un cérémonial inédit d’investiture. Jésus est revêtu d’un manteau de pourpre ; il est couronné d’épines et assis sur une estrade. La croix est le lieu de l’élévation où Jésus « attire tous les hommes à lui » (Jean 12, 32).

Quelle tentation dangereuse pour l’Église de tous les temps de se compromettre avec le pouvoir politique pour mieux promouvoir le règne de la religion !

Un royaume de fils

Le Royaume du Christ ne « vient pas de ce monde », mais il est au cœur de ce monde. C’est le Royaume de l’intériorité : « Le règne de Dieu est parmi vous » (Luc 17, 21). Ce Royaume n’est pas habité par des sujets, des soldats, des fonctionnaires et une cour, mais par des fils.

Les « fils du Royaume », ainsi que Jésus les nomme, sont ceux qui cherchent la vérité, ceux qui prennent son chemin, les bénis du Père proches de leurs frères. C’est un « royaume d’amour, de justice et de paix », comme le dit la préface eucharistique.

Un peuple de frères

La porte du Royaume s’ouvre pour nous dans le baptême et les sacrements. Mais l’entrée effective n’est pas à chercher seulement dans nos églises ou dans le secret de notre prière. Elle s’opère aussi dans le concret de notre vie, dans le vif de notre actualité traversée par ses misères et ses espoirs.

Le Royaume est présent et en construction dans chaque écoute patiente, chaque sourire encourageant, chaque fardeau partagé, chaque regard respectueux et aimant, chaque geste de paix et de réconciliation… Le passeport en est l’amour et le service au nom du Seigneur Jésus. Nous sommes les ambassadeurs de ce Royaume…

Le trésor du Royaume, ce sont les pauvres et les humbles ; ce sont tous les êtres humains pour lesquels le Christ Jésus est venu servir et donner sa vie. Signes d’aujourd’hui n°168, octobre 2006 (mise à jour Octobre 2013)

Source:http://croire.la-croix.com/Definitions/Fetes-religieuses/Christ-Roi/Comprendre-la-fete-du-Christ-Roi

Les béatitudes

Bienheureux ceux qui savent rire d’eux-mêmes, ils n’ont pas fini de s’amuser.

Bienheureux ceux qui savent distinguer une montagne d’une taupinière, il leur sera épargné bien des tracas.

Bienheureux ceux qui sont capables de se reposer et de dormir sans chercher d’excuses, ils deviendront sages.

Bienheureux ceux qui savent se taire et écouter, ils en apprendront des choses nouvelles.

Bienheureux ceux qui sont assez intelligents pour ne pas se prendre au sérieux, ils seront appréciés de leur entourage.

Heureux êtes vous si vous savez regarder sérieusement les petites choses et paisiblement les choses sérieuses,vous irez loin dans la vie.

Heureux êtes vous si vous savez admirer un sourire et oublier une grimace, votre route sera ensoleillée.

Heureux êtes vous si vous êtes capables de toujours interpréter avec bienveillance les attitudes d’autrui même si les apparences sont contraires, vous passerez pour des naïfs, mais la charité est à ce prix.

Bienheureux ceux qui pensent avant d’agir et qui prient avant de penser, ils éviteront bien des bêtises.

Heureux êtes vous si vous savez vous taire et sourire même lorsque on vous coupe la parole, lorsque on vous contredit ou qu’on vous marche sur les pieds, l’Evangile commence à pénétrer votre cœur.

Bienheureux surtout vous qui savez reconnaître le Seigneur en tous ceux que vous rencontrez, vous avez trouvé la vraie lumière, vous avez trouvé la véritable sagesse.

Joseph Folliet.
Dominicains en Franche-Comté

source : http://cathowittelstaff.free.fr/pri%E8res/p024%20b%E9at2.htm

ANNONCES

AUMÔNERIES

OBJECTIF 6° SORTIE AU TEICH

142line

Sainte Rose de Lima

Ministère des pères Dominique et Jean-Jacques Duten

Aide aux Enfants & Familles Défavorisées du Pérou et du Mexique

Association 1901